Pourquoi un Forum mondial des femmes francophones ?

Un objectif : défendre les droits des femmes

Le Forum mondial des femmes francophones part du constat de la régression du droit des femmes dans le monde et notamment dans l’espace francophone qui compte 77 pays et 220 millions de locuteurs.

Il y a aujourd’hui 120 millions de femmes francophones dans le monde ; elles seront plus de 350 millions en 2050.

Dans les conflits armés au Mali ou en République démocratique du Congo, dans les crises politiques, les femmes sont souvent les premières victimes. On constate ainsi un recul de leurs droitsdans de nombreux pays, recul qui peut prendre des chemins détournés tels que ces glissements sémantiques où le mot « égalité » est remplacé par « complémentarité », l’obligation d’être voilées-cachées, ou encore la remise en question récurrente du droit à l’éducation.

Dans l’espace francophone, des disparités flagrantes sont constatées d’un pays à un autre. Dans les pays développés ou émergents, les femmes poursuivent leur combats pour que leurs droits soient reconnus dans les domaines de l’emploi, de l’égalité ou des acquis sociaux. Dans d’autres pays plus pauvres, les femmes doivent lutter au quotidien pour faire reconnaître leurs droits les plus élémentaires.

De nombreux Etats ont prévu des outils pour placer la condition des femmes au cœur de leurs politiques publiques mais les moyens manquent souvent à la mise en œuvre d’actions globales dans les domaines de l’éducation, de la formation professionnelle, de la santé, de l’accès à la culture.

Dans d’autres pays encore, les femmes sont sans aucun droit, subissant au quotidien des exactions, des violences de toute sorte, n’ont aucune protection juridique ou sanitaire, sont exclues des systèmes scolaires quand ils existent.

Un événement : réunir pour la première fois 400 combattants francophones du monde entier

Le Forum mondial des femmes francophones accueillera 400 femmes issues de la société civile, venues du monde entier.

Ces femmes mènent au quotidien des combats pour le respect de leurs droits fondamentaux, l’accès à l’école et à l’éducation, l’égalité des genres, la représentation des femmes dans la sphère politique.

Elles viendront apporter leurs témoignages et proposer, toutes ensemble, à la France de soumettre aux instances de la Francophonie un plan d’action pour les femmes francophones.

Durant cette journée, les travaux autour de trois tables rondes permettront de :

Récolter les témoignages, les expériences, les idées et les propositions des 400 femmes présentes

Promouvoir la parole des femmes, dont certaines gardent dans leur chair les stigmates des violences et des droits bafoués. D’autres proposeront des pistes de réflexion pour œuvrer à plus de solidarité entre les femmes, d’autres encore esquisseront des solutions en vue d’une amélioration effective de la qualité de vie des femmes et des hommes francophones et pour assurer l’égalité des droits et la dignité des femmes. Les conclusions seront synthétisées dans un document qui sera remis au Président de la République et au Secrétaire Général de la Francophonie.

Créer un réseau actif pour mobiliser dans l’espace francophone et au-delà.

Dernière modification : 08/03/2013

Haut de page