Lumière d’espoir

Lumière d’espoir

738, avenue de l’Europe
34190 LAROQUE
mariellevitry@hotmail.com
site web : http://www.lumieredespoir.fr


1) Domaines d’intervention :

Education ; Santé ; Equipements domestiques ; Nutrition ; Environnement

2) Intitulé des programmes :
- Aide au développement rural solidaire d’un village de montagne au Népal.

- Soutien scolaire : achats de fournitures scolaires, achats de livres pour les différents niveaux, création d’une classe supplémentaire, création d’un poste d’enseignant, création d’une bibliothèque. Rénovation des locaux et constructions de toilettes ( aboutis ).

- Pharmacie communautaire : achats des produits à Katmandou - accès quasi gratuits aux médicaments (« minuscule » participation financière demandée par famille = 150 roupies / an ). Autogestion « villageoise ».
- Fourniture de sets à pansements / formation aux soins aseptiques de base ( abouti ).

- Amélioration de l’habitat : —fourniture et installation de conduits de cheminée ( abouti ).
— électrification du village : en cours, avec l’intervention et la collaboration avec Electriciens Sans Frontières Languedoc-Roussillon. Venue de deux responsables sur le terrain en prévision des travaux à venir courant septembre 2009.

- Aides ponctuelles : — achats d’animaux à six familles les plus démunies ( abouti )
— distribution de vêtements aux plus nécessiteux ( enfants prioritaires ; en cours )
— construction d’un habitat décent pour trois familles concernées ( en cours )

- Création de serres : introduction des légumes verts dans l’alimentation ( en cours ; problème d’irrigation et de sècheresse en 2009, future collaboration avec l’association KOKOPELLI ...)

- Reboisement : lutte contre la déforestation, création d’une pépinière ( en cours ... !!! ).

3) Objectifs :

améliorer le niveau d’enseignement à l’école primaire,
améliorer le niveau de santé de la population locale,
moderniser l’habitat,
diversifier l’alimentation,
protéger l’environnement,
sensibiliser la population aux enjeux de « demain »...

4) Année de lancement :
Décembre 2006.

5) Localisation :
Village de CHEPTE, District N°8, OKHALDUNGHA.

6) Bénéficiaires :
520 habitants dont 300 enfants environ ( selon les données du Comité de Développement Villageois ), soit 53 foyers à ce jour.

7) Nombre d’employés locaux :
Une enseignante.
Un coordinateur à Katmandou de toutes nos actions, « totalement » bénévole.

8) Contexte :
Le village de CHEPTE est situé dans une région isolée, à trois jours de marche de JIRI, dernier « centre commercial » accessible en bus, ou bien à deux jours de marche de SANGUTAR ( au choix ).
L’habitat est dispersé sur un flanc de montagne encaissé, situé entre 1500 et 2300m d’altitude. Les villageois sont majoritairement des cultivateurs, quelques artisans ( menuisiers, vanniers, tisserand ), un commerçant, des enseignants, activités qui viennent en complément du travail de la terre. Ponctuellement, certains se louent comme porteurs pendant la saison touristique.
Le niveau de vie est majoritairement bas, l’économie est une « économie de survie ».

Besoins : en lien direct avec les « objectifs », les réalités de terrain, nos divers programmes.

9) Sources de financement :
- Adhérents : 80 en 2009.
- Dons
- Partenariat avec d’autres associations ( SANTE SANS FRONTIERES, TERRA INCOGNITA, ELECTRICIENS SANS FRONTIERES Conseil General Herault.... variable selon les années ).

10) Montant annuel :
Budget annuel établi sur la base de 5000 euros.

11) Difficultés particulières : non.

12) La population locale est-elle de façon générale, à l’origine du projet ?
Oui : en la personne de monsieur Rinzi SHERPA, natif de CHEPTE, très désireux et soucieux d’en améliorer les conditions de vie.

Comment y participe-t-elle ?
Monsieur Rinzi SHERPA est coordinateur de toutes nos actions au Népal, responsable de la logistique sur le terrain, ainsi que de la mise en œuvre.

Plus largement, nous n’intervenons et n’agissons qu’après concertation avec les membres du Comité de Développement Villageois, et du Comité Ecole, qui sont à l’initiative de certains programmes ; par ailleurs nous n’intervenons pour d’autres qu’après obtention de leur accord et adhésion totale de l’ensemble de la population.

Implication directe de la population : — gratuité de la main d’œuvre, ainsi que du portage des marchandises et matériaux,participation financière,nomination de « responsables de projet ».

L’association n’a pas une « action de formation » proprement dite, mais plutôt de sensibilisation à certains problèmes tels que, par exemple : la limitation des naissances, la scolarisation régulière des enfants et des filles en particulier, l’hygiène, l’alcoolisation précoce ( et culturelle ! ) des enfants, le respect de l’environnement...
Pour autant nous avons mené une action précise auprès de la responsable de la pharmacie :
utilisation et prescription des médicaments,
soins d’hygiène et d’asepsie.

Auprès des écoliers : respect de l’environnement, en particulier concernant les papiers sales autour de l’école et dans l’ensemble du village.

13) Jusqu’à Présent Lumière d’espoir a disposé de moyens suffisants pour accomplir les différents projets « aboutis » ; en ce qui concerne les projets « en cours », nous espérons disposer des financements nécessaires, afin de pérenniser nos actions, particulièrement en cette période de crise. Toutefois, nos dépenses étant très « raisonnables et contenues », nous sommes optimistes dans ce domaine, et tablons sur la fidélité et l’implication de nos adhérents qui nous financent majoritairement.

14) Nous serions prêts à recevoir un ou deux volontaires par an, ayant des compétences dans le domaine de la santé ( infirmière, médecin ) sur deux semaines maximum ; ou dans le domaine de la protection de l’environnement ( économie d’énergie, du bois en particulier ; agronomie...) sur une plus longue période.

Dernière modification : 21/10/2009

Haut de page