Déclaration de la présidence au nom de l’Union européenne en réaction à la déclaration de cessez-le-feu du président du CPN(M), M. Prachanda (6 septembre 2005)

L’UE se félicite que le CPN(M) ait déclaré un cessez-le-feu unilatéral. Elle demande
instamment au CPN(M) de prendre des mesures concrètes pour mettre une fois pour toutes
un terme à l’usage de la violence à des fins politiques. L’UE condamne ce recours à la
violence de la part des Maoïstes, qui a été la cause de souffrances considérables pour la
population népalaise. Toutes les forces politiques doivent à présent s’employer à mettre en
place un processus de paix démocratique, qui déboucherait sur une solution négociée
durable, impliquant un consensus national et la réintégration du CPN(M) dans une
démocratie multipartite.

L’UE engage dès lors le CPN(M) à honorer de bonne foi ses derniers engagements en date
et le gouvernement à y répondre de manière positive et concrète, l’objectif étant d’instaurer
le climat de confiance nécessaire à un règlement politique du conflit. L’Union continue de
penser qu’un tel règlement nécessitera le concours d’un partenaire externe indépendant et
crédible et le soutien actif de la communauté internationale. Plus largement, l’UE est
disposée à examiner favorablement toute demande d’assistance, de quelque nature que ce
soit, que les forces politiques népalaises s’accorderont à juger appropriée.

Dernière modification : 08/09/2005

Haut de page